mensonge

Je suis le Mensonge

«L’antéchrist , même s’il apparaît sous la forme d’un personnage, déterminé, sera réellement moins un individu qu’un symbole, et comme la synthèse même de tout le symbolisme inversé à l’usage de la « contre initiation » , qu’il manifestera d’autant plus complètement en lui-même qu’il n’aura dans ce rôle ni prédécesseur ni successeur ; pour exprimer ainsi le faux à son plus extrême degré , il devra être entièrement faussé à tout les points de vue, et être une incarnation de la fausseté même. C’est d’ailleurs pour cela même, et en raison de cette extrême opposition au vrai sous tous ses aspects, que l’Antéchrist peut prendre les symboles du Messie, mais bien entendu, dans un sens également opposé… C’est encore ici l’antithèse du Christ disant “je suis la vérité” ou d’un Wali comme El Hallaj disant de même “Ana el Haqq”  » René Guénon

Via Leila Guénon