1003261_455934297829092_108338830_n

La Vache – V. 255 « Verset du trône »

Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même « al-Qayyûm » . Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône «Kursi » déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.
La Vache – V. 255 « Verset du trône »

L’Imâm Ibn Kathir (rahimahullâh) dit dans l’explication [Tafsîr] de ce verset :

« Le verset du trône [Ayat al-Kursî] revêt une grande importance. En effet, d’après un hadîth authentique [Sahîh], le Messager (sallallahu ‘alayhi wa sallam) dit qu’il est le meilleur verset du Livre d’Allâh.

[…]

quand tu te couches sur ton lit, récite le verset du Trône [Ayat al-Kursî] :

« Allâh, il n’y a point de divinité en dehors de Lui, le Vivant, le Substituant »

quand tu te couches sur ton lit, récite le verset du Trône depuis le début jusqu’à ce que tu le termines .

Abû Hurayra a rapporté que l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit :

« Dans la sourate « La Vache », il y a un verset [Âyat al-Kursî] qui est le Chef des Versets du Coran, il n’est pas récité dans une maison sans que le démon ne la quitte. » [5]