579311_292260830883360_943852839_n

l’Alchimie du Bonheur

«Sache, ô bien-aimé, que l’homme n’a pas été créé par caprice ou par hasard, mais qu’il l’a été merveilleusement et pour une fin élevée. Bien qu’il ne soit pas éternel, il vit pour toujours ; et quoique son corps soit misérable et grossier, son esprit est noble et divin. Quand dans le creuset de l’abstinence, il a expurgé ses passions charnelles, il atteint les plus hauts sommets et au lieu d’être esclave de la luxure et de la colère, il revêt les qualités angéliques. En atteignant cet état, il trouve Dieu dans la contemplation de Son Eternelle Beauté, et ne s’égare plus dans les plaisirs de la chair. L’alchimie spirituelle qui provoque en lui cette transformation, semblable à celle qui transmue les vils métaux en or, ne se découvre pas facilement, et ne se dissimule pas dans la demeure de n’importe quelle vieille femme. Ce qui explique pourquoi l’auteur a entrepris d’en exposer les méthodes opératoires dans cet ouvrage, qu’il a intitulé : l’Alchimie du Bonheur.»

Abû Hâmid Al-Ghazâlî

Un commentaire