PHOTOLISTE_20090717140728_arabie_saoudite_abd_al_a_600_

Le Wahhabisme, une franchise satanique en Arabie !

Certes, la Mecque , le berceau de l’Islam et lieu du pèlerinage, restera un sanctuaire béni, mais pas la référence éternelle en matière de Charia, surtout en cette fin des temps.
Beaucoup de musulmans ne le savent pas ou refusent de l’admettre, en dépit des avertissements très explicites du Prophète (PSL) :

Safîna a entendu ces paroles du Prophète – sur lui la grâce et la paix – : « Le Khalifat durera trente années, puis s’établira un royaume ». Safîna ajoute : compte les deux années du Khalifat d’Abû Bakr, les dix années de celui de Umar, les douze de celui de Uthman, et enfin les six de celui de Ali. ».(Bukhari)

Abd’Allah b. Hawâla rapporte ces propos du Prophète (PSL) : « … Quand tu verras la lieutenance (le pouvoir) établi en terre sainte (Mecque), les tremblements de terre seront proches, ainsi que de grands troubles et des affaires d’importance ; ce jour-là, l’Heure (fin du monde) sera plus proche des hommes que ma main ne l’est de ta tête. ».(Ahmad)

– Selon Ibn Abbas, le Prophète – sur lui la grâce, et la paix – fit le pèlerinage de l’adieu, puis il empoigna l’anneau fixé à la porte de la Ka’ba et prononça ces mots : « Ô gens, vous informerai-je des conditions de l’Heure ? … Parmi les conditions de l’Heure on verra (les gens) négliger la prière, s’abandonner à leurs passions et glorifier les riches. … l’Islam disparaîtra pour faire place à un pur formalisme …A cette époque, Ô Salmân, les hommes qui feront le pèlerinage de cette enceinte sacrée seront : les rois, de manière négligée et pour se refaire une respectabilité, les commerçants, pour y faire du commerce, les indigents, pour s’y livrer à la mendicité et les gens instruits [al-qurrâ : les lettrés, ceux qui connaissent le Coran] par ostentation et pour faire parler d’eux. A cette époque, Dieu enverra des serpents jaunes (missionnaires) piquer les ‘oulémas pour avoir constaté l’illicite sans rien faire pour s’y opposer. ».
(Ibn Mardawayhi)

La maison du prophète Mohamed ( pbsl) à été détruite

A l’évidence, la Mecque a perdu son leadership en matière de Charia, en cette fin des temps mais plus encore elle est gouverné par une secte ayant une haine viscérale du prophète de sa famille et des ses pieux compagnons.
En effet depuis qu’ils sont au pouvoir ils se sont posé comme objectif de raser toute trace historique du patrimoine prophètique sous le pretexte fallacieux de (polytéisme).

Suivant leur logique : la mecque devra elle aussi être détruite !

Voici un article concernant la destruction de notre patrimoine par ces engeances :

La plus importante destruction de sites a commencé en 1806 lorsque l’armée wahabite a occupé Médine. Les armées wahabites ont rasé le Baqi’, ou cimetière qui contenait les restes des figures centrales de l’Islam des débuts. Les mosquées ont également été visées et la tombe du prophète Mohamed ( sws ) faillit être démolie.
Mais, suite aux protestations des musulmans non-wahabites dans le monde, l’Empire Ottoman envoya une armée et en 1818 Mohammed Ali Pacha reprit le Hedjaz aux islamistes puristes et ces monuments furent reconstruits pour un coût de 700 000 Livres de l’époque.

Le 21 avril 1925, les compagnons d’Abdelaziz Ibn Saoud, ou Ikhwan suite à la reprise du Hedjaz détruisirent tous monuments en rapport avec des saints ou des imams, comme ce fut le cas à La Mecque pour les tombes de la famille du prophète Mohamed ( sws ). Alors que certains mausolées détruits à Médine comprenaient ceux des premiers chefs chiites, ceux-ci commémorent annuellement cette destruction.

En 1994 le fameux Abdelaziz ben Baz, mufti, plus haute autorité religieuse du Royaume Wahhabite, lança une fatwa stipulant qu’« il n’est pas permis de glorifier les bâtiments et les sites historiques. Sous pretexte que de tel pratique menaient au polythéisme. » Entre 500 et 600 mausolées et d’autres structures de l’Islam des origines ont été démolies pour empêcher les populations de pratiquer des commémorations contraires aux valeurs du wahhabisme. Il a été estimé que 95 % des bâtiments âgés de plus de 1000 ans ont été rasés dans les 20 dernières années. Toutefois les populations du Hedjaz semblent être moins convaincues de cette politique que ceux du Nejd, des voix se sont élevées pour protester contre la destruction de ces sites religieux, en particulier avec les futurs développements des mosquées de Médine et de La Mecque.

Sites détruits
Parmi les croyances contre lesquelles le wahhabisme lutte, il y a notamment le tawassoul, une forme d’invocation qui consiste à demander l’intercession d’un prophète ou d’un saint pour se rapprocher d’avantage d’Allah. Sans interdire complètement la pratique dont ils considèrent une partie comme étant conforme à la tradition islamique, ils préfèrent détruire tout lieu de culte qui pourrait éventuellement amener les adeptes à commettre des actes de polythéisme (chirk). Ceux-ci se comptent désormais par centaines :

Mosquées
– La mosquée de la tombe de Hamza ibn `Abd al-Muttalib
– La mosquée de Fatima Zahra
– La mosquée d’al-Manaratain
– La mosquée et la tombe de `Ali al-Ouraydhi ibn Ja`far as-Sadiq, détruite le 13 août 2002
– Quatre Mosquées de la Bataille du fossé à Médine
– La mosquée d’Abou Rashid
– La mosquée Salman al-Farsi, à Médine
– La mosquée Raj’at ash-Shams, à Médine

Cimetières et tombeaux :
– Jannat al-Baqi à Médine qui aurait été entièrement rasé
– Jannat al Mu’alla, l’ancien cimetière de La Mecque
– Tombeau de Hamida al-Barbariyya, la mère de l’Imam Musa al-Kazim ;
– Tombeau d’Amina bint Wahb, la mère du prophète (pbsl), qui fut détruit et brûlé en 1998
– Tombeau des Banu Hashim à La Mecque
– Tombeaux de Hamza et d’autres martyrs de la bataille d’Uhud
– Tombeau d’Eve « notre mère à tous » à Djeddah, scellée avec du béton en 1975
– La tombe de `Abdullah ibn `Abd al-Muttalib, le père du prophète (pbsl) à Médine.

Sites religieux historiques :
– La maison du prophète (pbsl) où il serait né en 570. Au départ devenue un marché d’animaux. Un bâtiment a ensuite été construit par dessus au début du xxie siècle suite à un compromis;
– La maison de Khadija, première femme du prophète (pbsl). Les musulmans pensent qu’il aurait reçu la plupart de ses premières révélations en ce lieu. Après sa redécouverte pendant les travaux d’extension de la Mecque en 1989, elle fut recouverte par des toilettes publiques. !!!
– La maison de du prophète (pbsl à Medine où il vécut après son départ
– La première école islamique (Dar al-Arqam) où Premier lieu « secret » de formation des musulmans. Elle est maintenant sous l’extension de la Mecque.

Démolition en projet :
– Concernant la mosquée de Médine où est enterré le prophète (pbsl), Abou Bakr et Omar ibn al-Khattâb. Le ministère saoudien des affaires islamiques a publié en 2007 un rapport soutenu par Abdul Aziz ibn Abdillah Ali ash-Shaykh, le mufti d’Arabie Saoudite, qui statue que « le dôme vert doit être démoli et les trois tombes doivent être aplanies dans la mosquée du prophète. ». Ce point de vue a fait écho lors d’un discours du défunt Ibn ‘Uthaymîn, l’un des religieux wahhabites les plus illustres d’Arabie saoudite, décédé en 2001 : « nous espérons qu’un jour nous serons en mesure de détruire le dôme vert du prophète Mouhammed […]».

AUCUNE JUSTIFICATION IDÉOLOGIQUE OU RELIGIEUSE NE POURRAS JUSTIFIER CES DESTRUCTIONS, ALORS A MON TOURS DE POSER UNE QUESTION A CE REGIME :

VOUS QUI VOUS VANTEZ D’AVOIR LUTTE CONTRE L’ADORATION DES TOMBEAUX ET AUTRES LIEUX HISTORIQUES DE L’ISLAM,
AUJOURD’HUI AVEZ VOUS UNE JUSTIFICATION POUR TOUS CES GRATTES CIELS CONSTRUITS A COUPS DE MILLIARDS DE DOLLARS ?