285698_289708044471972_1517693372_n

Repentir…

Le Prophète paix et bénédictions sur Lui dit : « Allah est plus heureux du repentir de Son serviteur qu’un homme se trouvant dans un désert périlleux et ayant avec lui sa monture qui porte sa nourriture et sa boisson, puis, s’étant endormi, se réveille pour constater la perte de sa monture et qui en s’employant vainement à sa recherche jusqu’à éprouver une soif intolérable, se dit: « Je vais retourner au même endroit où j’étais pour y dormir jusqu’à ma mort », retourne et met sa tête sur son coude pour dormir dans l’attente de la mort, et qui une fois réveillé, trouve sa monture auprès de lui avec ses vivres, boisson et nourriture, la saisit par la bride et dit par l’effet de sa joie excessive  » Seigneur Dieu tu es mon esclave et je suis ton Seigneur » Allah, en effet, se réjouit du repentir de Son serviteur croyant plus que cet homme qui a retrouvé sa monture et ses vivres » Hadith unanimement reconnu rapporté par Anas Ibn mâlik Que Dieu l’agrée.

Majnûn, devenue classique, de Jalal Ed-Dîn Rûmi, XIIIe siècle occupe une place de choix. Majnum décide d’entrer dans les bonnes grâces de Layla : « Chaque fois que Majanûn » frappe à la porte de Layla, celle-ci demande : « Qui est-ce » ? et Majnûn répond : « C’est moi. La porte reste alors fermée jusqu’au jour où, Majnûn emporté par son amour répondit : « C’est toi ». La porte lui fut alors ouverte.

« Layla » symbolise la Beauté et l’Essence divine, inaccessibles à celui qui reste prisonnier de son propre « moi »