1470383_10201704508469236_1390010371_n

Si tu désires t’affranchir de ta nafs

« Si tu désires t’affranchir de ta nafs ( âme passionnelle ), rejette ce qu’elle essaye de te suggérer et ne t’occupes point d’elle, car certes, elle ne cessera pas de t’assaillir et ne te laissera pas en paix elle te dira par exemple tu es perdu ! Que ses insinuations ne te troublent ni ne t’effrayent, quoi qu’elle dise, mais restes assis, si tu étais assis, ou debout, si tu étais debout ; continue de dormir, si tu dormais, de manger, si tu mangeais, de boire, si tu buvais, de rire, si tu riais, de prier, si tu priais, ou de réciter, si tu récitais, et ainsi de suite. Ne l’écoutes pas, sauf si elle te dit : tu fais partie des croyants, de ceux qui connaissent Dieu, ou : tu es dans la main de Dieu, et Sa grâce et Sa générosité sont immenses. Car elle ne cessera pas de te harceler avec ses insinuations, tant que tu ne restes impassible comme nous l’indiquions, tout en te conformant à la coutume (sunnah) mohammédienne. Mais si tu lui prêtes l’oreille, elle te dira d’abord : tu es en perte! Puis: tu es un malfaiteur! Et si l’incroyance n’était pas la limite même de l’épreuve, elle te dirait : tu es un incroyant, puis elle augmenterait encore ses accusations… »

Cheikh al-‘Arabî ad-Darqâwî (qaddasa Allahu sirrahu)

Un commentaire

  1. Fakir
    Fakir

    Via : fb.com/sulayman.robert